Quels sont les aliments conseillés pour être en forme le jour d’une compétition ?

Publié le : 27 avril 20204 mins de lecture

L’équitation est l’art de monter à cheval. Une complicité règne entre le cheval et son cavalier. La pratique d’équitation requiert donc l’association d’un cavalier et d’un cheval. Le cavalier doit apprendre à bien monter à cheval et surtout bien dresser son cheval de compétition.

Mais en plus de tout cela, il faut bien se nourrir pour être en forme le jour de la compétition. Quels sont les repas avant une compétition d’équitation ?

L’alimentation de la veille d’une compétition

Le repas est en général, le dernier apport énergique qu’une personne reçoit avant une compétition. Le repas avant une compétition d’équitation doit être dominé par un apport en glucide complexe comme le riz et les pommes de terre. Il doit être facile à digérer, pour ne pas nuire à la qualité de votre sommeil, ce qui est vraiment essentiel pour exceller à l’épreuve du lendemain.

Une ration de protéines est fortement conseillée. Vous devrez privilégier les protéines animales maigres comme le filet de poisson, le jambon découenné dégraissé et les volailles et évitez les sauces, les plats gras comme les charcuteries, les viandes grasses.

Une bonne hydratation est aussi nécessaire. La consommation d’eau minérale est préconisée. Le café ou le thé dans cette situation peuvent être pris modérément.

Le yaourt, les pâtes, les compotes de fruits, le blanc de volaille et les potages ou crudités râpées font partie des repas avant une compétition d’équitation. Vous devez éviter les aliments gras tels que les viandes grasses, les plats cuisinés industriels et les aliments trop sucrés. Mais qu’en est-il des chevaux ?

L’alimentation d’un cheval de compétition

Le cheval est un monogastrique qui, à l’état naturel, mange de l’herbe et des ligneux. Des milliers de facteurs déterminent le régime alimentaire d’un cheval de compétition. Les aliments à consommer sont choisis en fonction de certains critères comme la teneur en matières grasses, les fibres essentielles pour une bonne digestion et le pourcentage de cellulose. Les aliments riches en fibres occupent généralement 15 à 20 % de la ration journalière d’un cheval de compétition sans oublier les oligo-éléments.

Les repas avant une compétition d’équitation d’un cheval sont donc très importants. Vous devez leur donner des aliments riches en fibres, en minéraux et surtout faciles à digérer.

Que ce soit pour le cavalier ou pour le cheval, les repas avant une compétition d’équitation sont vraiment indispensables. Mais saviez-vous que pratiquer l’équitation présente des avantages ?

Les bienfaits de l’équitation

Le sport d’équitation procure trois avantages, car c’est un :

  • Sport physique. L’équitation vous permet de travailler vos jambes, vos muscles de mollets et vos fessiers.
  • Sport en plein air, ce qui est excellent pour la santé mentale. Il vous permet de décompresser.
  • Sport écologique.

L’équitation est donc une complicité entre le cheval et son cavalier. Les repas avant une compétition d’équitation sont primordiaux, il faut qu’ils soient équilibrés, énergétiques, protéinés, faciles à digérer et pleins de minéraux.

Équitation : acheter de l’équipement pour cheval en ligne
Les conseils pour s’entraîner au mieux avant une compétition

Plan du site