Comment stimuler le système immunitaire du cheval ?

immunitaire du cheval

Pour tous les animaux comme les êtres humains, le système immunitaire garantit la défense de l’organisme face aux attaques externes et internes. Dès qu’il y a une baisse d’énergie vitale, il peut s’affaiblir rapidement. Pour maintenir une bonne santé et éviter toutes déficiences, il est donc nécessaire de stimuler le système immunitaire. Voici comment procéder pour renforcer le système immunitaire du cheval.

Utiliser des compléments alimentaires

Pour renforcer le système immunitaire du cheval, on peut lui administrer des compléments alimentaires qui sont généralement présentés sous forme de poudre, de liquide ou de granules. Cette solution permet de favoriser l’énergie vitale, d’augmenter le potentiel du système immunitaire et de lutter contre les infections, les mucosités, la fièvre et la toux. Ainsi, on peut limiter les traitements vétérinaires qui sont assez lourds.

Ces compléments alimentaires sont principalement élaborés à base d’une synergie de principes actifs issus des plantes. On compte, par exemple, le thym, l’échinacée, le pin, le romarin, les pépins de pamplemousse, l’eucalyptus, l’éleuthérocoque, le cynorhodon, etc. Ces suppléments d’alimentation peuvent aussi être conçus avec des levures ou de bonnes bactéries. En effet, parmi les micronutriments essentiels permettant de renforcer le système immunitaire du cheval, on compte les antioxydants, les probiotiques, les prébiotiques, les acides gras, les vitamines et les minéraux.

Mettre à jour les vaccins du cheval

La vaccination s’avère aussi une solution efficace permettant de stimuler l’immunité du cheval sain et en bonne santé. Effectivement, un poulain développe ses propres défenses immunitaires dès sa naissance jusqu’à ses six mois. En revanche, à partir de cet âge, le taux d’anticorps du petit diminue avec le temps. Tandis que certains sujets n’arrivent pas à développer une immunité suffisante. Pour renforcer le système immunitaire du cheval, ce dernier doit recevoir une dose de vaccination qui assurera son immunité.

Malheureusement, la protection procurée par la vaccination reste limitée. Des rappels restent ainsi nécessaires tout au long de la vie de l’animal. Malgré que les tests soient rares et chers, il est envisageable d’effectuer des analyses régulières pour vérifier la présence ou non d’anticorps chez le cheval. Grâce à cette approche, il est possible de ne vacciner que les sujets qui en auraient vraiment besoin.

Procurer un mode de vie saine au cheval

Afin de mieux préserver l’efficacité du système immunitaire du cheval et stimuler sa résistance face aux agressions extérieures, il est impératif de lui procurer une alimentation équilibrée, saine et de bonne quantité. En effet, sa nourriture doit aussi être adaptée à son activité et son métabolisme. Cette approche s’avère importante, car il faut savoir que plus de 70 % des cellules immunitaires du cheval se situent dans son tube digestif.

Outre l’alimentation qui permet de renforcer le système immunitaire du cheval, il faut aussi veiller à ce que l’animal soit protégé de l’humidité et du froid. L’ensemble des matériels utilisés dans les écuries comme les mangeoires ou les abreuvoirs doivent également rester propres. Il faut même assurer de bien recycler l’air à l’aide d’une ventilation adaptée pour garantir un environnement contenant une basse pression microbienne. Mis à part cela, il est important de limiter les sources de stress de l’animal.

La sellerie en ligne : une bonne alternative ?
VDR and Management