Focus sur les chevaux de course

Le monde des chevaux de course est un univers en soi, et où des chevaux ailés franchissent le poteau de la victoire. C’est d’une part les champs de courses où s’affrontent les meilleurs chevaux, et d’autre part un lieu de compétition entre éleveurs de chevaux et différents professionnels, les lads, les jockeys et les entraineurs, toujours en quête de la perle rare qui peut rapporter des millions.

La préparation et l’entrainement d’un cheval de course

Si vous ne pouvez pas vous permettre de placer de l’argent dans un cheval de course, vous pouvez toujours vous consoler en plaçant des paris. Les chevaux de course commencent le travail d’entrainement très jeune dès l’âge de deux ans. Un poulain de course doit ainsi s’entrainer entre huit mois et un, an avant de faire sa première course. Dans un premier temps, l’entraineur privilégie le travail d’endurance, de souffle et de réactivité. La vitesse quant à elle, se travaille un peu plus tard. Il est quand même important de retenir que, tous les chevaux de course ne deviennent pas des célébrités. Dès leur plus jeune âge, ils sont regroupés selon leur niveau et leurs aptitudes. Il est important d’établir une bonne relation entre le lad qui le monte à l’entrainement, et plus tard le jockey qui le monte en courses.

Les courses hippiques

Pour les courses en plat, les chevaux de course entrent dans la catégorie jeune cheval, jusqu’à ses trois ans inclus. Une fois âgé de quatre ans, il entre dans la catégorie des « vieux » chevaux de course. Pour les courses d’obstacles (haies), les chevaux débutent plus tard et sont « vieux » à partir de l’âge de 5 ans. En course cross-country et steeple-chase, l’âge «  vieux cheval » se situe à partir de 6 ans. Autant dire que la carrière d’un cheval de course se joue généralement avant l’âge de 6 ans et qu’après l’âge de 5 ans, la majorité d’entre eux passent à la réforme. S’ils sont chanceux, ils finissent dans les mains d’un passionné qui leur consacre du temps et de la passion, pour en faire un magnifique cheval de selle. D’autres au contraire continueront de faire carrière en course d’endurance, si leurs jambes ont été bien préservées.

Un couple moteur, le cheval et son jockey

Qu’il s’agisse de courses en plat, obstacles ou en trot, les chevaux de courses font rêver et permettent à l’homme de se griser de vitesse. L’artisan de la course après le cheval, c’est toujours le jockey qui forme avec son coursier, le plus beau des couples. Celui-ci est un personnage d’une importance capitale pour l’animal. Petit, léger mais très musclé, les apprentis jockeys et les lads, s’engagent chez un entraineur pour apprendre à monter, d’abord à l’entrainement puis le jour de la course. Le jockey de course monte très court et maintient son équilibre en trois points d’appui : les étriers, les genoux et les rênes. La planète course toute entière s’enflamme  pour ces magnifiques athlètes que sont les chevaux de course, considérés par certains comme étant beaux comme des dieux.

Protections pour le cheval afin de faire de l’équitation
Comment lier une belle relation avec son cheval ?